Visite de la Halle Freyssinet (STATION F) avec Xavier Niel

J’ai eu le privilège de visiter la Halle Freyssinet, plus grand projet d’aménagement urbain pour les start-up en France (et au-delà), porté par Xavier Niel (Fondateur de Free) et qui deviendra début 2017 : « STATION F ».

Des chiffres à faire pâlir d’envie la Silicon Valley

Station F, c’est d’abord un campus de plus de 34 000 m2, le plus grand du monde, bâti sur une ancienne gare de fret imaginée par l’ingénieur Eugène Freyssinet (lui aussi visionnaire d’une époque qui, comparée à la matière qui nous intéresse, semble bien lointaine). Le réaménagement qui conservera les poutres de béton d’une finesse remarquable, est confié à la prestigieuse agence Wilmotte & Associés (participant également à la réalisation du nouveau ministère de la Défense à Balard)

visite-station-f

3.000, c’est le nombre de bureaux qui seront à disposition des start-uppers, une soixantaine de salles de réunion et un espace de 4.000 m2 pour la détente et la restauration, ouvert au public, dans ce temple du numérique.

L’ambition folle d’un homme free

Xavier Niel n’en est pas à son premier essai. L’homme d’affaires, habitué des coups de pied dans la fourmilière, est le père de l’école 42, où 2.500 jeunes apprennent à coder gratuitement et à qui des logements sont mis à disposition. De cette dernière initiative du geek le plus connu de France, la rumeur dit que Mark Zuckerberg, lui-même, n’en aurait pas cru ses yeux.

Pour STATION F, Xavier Niel a investi 250 milions d’euros.

Quand le politique tirait son casque de chantier

C’est à l’occasion d’une rencontre entre X.Niel et Alain Juppé, organisée par Virginie Calmels (1ère adjointe à Bordeaux, vice-présidente de la métropole et administratrice de Free), qu’eu lieu cette visite exclusive. Un moment aussi décalé que singulier, le politique et l’entrepreneur se regardant trop souvent en chiens de faïence. On pourrait y perdre nos repères et en contemplant ce tableau, se demander lequel des deux apportera vraiment les solutions dont notre pays a semble-t-il besoin. Le politique, issu d’une génération plus enclin à freiner le mouvement pour retarder l’évolution ? l’entrepreneur, se substituant parfois à la puissance publique quand elle échoue ? Ou bien un profil pluriel, comme Virginie Calmels apparaît être la synthèse.

visite-station-f-xavier-niel-alain-juppe

La photo, malicieusement détournée de la scène original pour mieux illustrer notre propos, est éloquente. Le politique, l’homme d’État, s’incline face au chef d’entreprise.

Alain Juppé profitait de cette visite avec Xavier Niel pour présenter son programme présidentiel sur le numérique. Une manière, à peine dissimulée, de rattraper le temps perdu.

À propos Lucas

Etudiant à la Web School Factory (P2020)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*