Weekly Poor Design #01

“Roh-là-là, je n’arrive pas à charger la page.
– Normal, on est à Franklin Roosevelt. »

« Normal… Normal ?” me demandai-je. Est-il normal de prendre pour acquise l’impossibilité de se connecter à internet de façon fiable dans les transports en commun ? En tout cas, il est normal de s’y habituer, de s’y adapter. L’habitude nous façonne véritablement, de sorte que je n’essaie même pas d’ouvrir Twitter dans le métro.

Et c’est bien le problème : nous sommes habitués. Habitués à la médiocrité. Habitués à taper Ctrl+S après chaque phrase pour sauvegarder un document alors même que Google Docs ou Medium s’en chargent en silence. Habitués à sortir son portefeuille quand on arrive à destination, alors même qu’Uber s’occupe de tout.

On dit qu’un design parfait est un design invisible, celui que l’on traverse sans le remarquer car on le traverse sans peine. Cependant, à force de répéter une même expérience, elle devient également invisible. Et l’on ne voit plus ses défauts, ses particularités. Il faut alors faire un effort conscient pour la disséquer et la critiquer.

Voilà l’exercice auquel je tente de me livrer aussi souvent que possible : sortir consciemment de l’habitude pour me placer dans la peau d’un hater. Et j’aime ça.

Une caisse de supermarché

caisse-supermarche-ergonomie

Le plan sur lequel le client pose ses articles est plus bas que le plan sur lequel travaille le caissier, qui doit donc se tourner et se pencher en avant pour saisir les achats et les scanner devant lui. Imaginez-vous répéter cet enchaînement 7h par jour.

J’ai toujours pensé que les supermarchés étaient des espaces réfléchis de bout en bout afin d’augmenter notre volume d’achat et l’efficacité du personnel (un peu comme une usine BMW, mais avec un rayon charcuterie).

Il faut néanmoins croire qu’ils ont réalisé le grand inconfort dans lequel ils mettaient leurs caissiers car ils ont déjà commencé à remplacer les plans par des tapis roulants à la même hauteur que la caisse.

Medium : où sont mes bookmarks ?

Medium-bookmars

Je suis un consommateur frénétique d’articles Medium (si vous ne connaissez pas, je ne peux que vous recommander d’y jeter un oeil). Et leur nouvelle application m’a récemment fait sortir de mes gonds.

J’aime pouvoir marquer rapidement des articles que je souhaite lire plus tard (en cours de Media Planning, par exemple). Le problème est que Medium ne voit pas la chose de la même manière et a caché les bookmarks.
Réellement cachés. Dans l’onglet Recherche (déjà, pourquoi ?), il faut défiler longuement (plusieurs hauteurs d’écran) pour accéder à la rubrique des bookmarks. Pourquoi ?! Cela m’a pris 5 minutes complètes (300 fichues secondes) à les trouver ; pour une fonction que je suis censé utiliser tout le temps !

Bref, il y aura sans doute un article entièrement dédié à la frustration quotidienne dans laquelle me plonge cette nouvelle application, mais je l’écrirai plus tard (en cours de Media Planning, par exemple).

YouTube sur iOS, le défilé de l’absurde

youtube-ios

Bon, je vais tenter de ne pas m’énerver, il paraît que c’est mauvais pour le coeur. Mais je ne promets rien.

Je suis un amoureux de YouTube, je l’utilise quotidiennement pour accéder à tous types de vidéos : tutoriels, conférences, vulgarisation scientifique, musique, Antoine Daniel, etc.

Et étant récemment passé d’Android à iOS, j’ai pu constater les différences entre les deux versions. Et l’avantage est clairement au premier. Si l’on écarte les (très) nombreux bugs d’affichage, cela tient à une chose : le scroll d’une vidéo à l’autre.

Vous avez bien lu. Imaginez-vous regardant une vidéo, en tenant votre iPhone horizontalement, tranquille, à l’aise, posé. Et là, vous vous dîtes “J’augmenterais bien la luminosité”. Du coup, vous faîtes ce geste de défilement rapide de bas en haut en bas de l’écran pour accéder à ces paramètres. Mal vous en a pris.

Oui, vous êtes passé à la vidéo suivante. La vidéo suivante ! Vous n’êtes pas dans une playlist, vous êtes dans l’accueil ou la recherche ou vos abonnements. Alors vous vous dîtes “ça va, on remet l’iPhone en vertical, et on change la luminosité/wifi”. Certes, jeunes scarabées, mais entre temps, vous aurez déjà commis cette erreur. Et tu la répéteras, encore et encore. Parce que rien de tout cela n’est naturel.

Mon cardiologue vient de m’appeler, j’ai une tension plus élevée que celle de Kanye West.

Rendez-vous pour la prochaine édition de Weekly Poor Design !

Crédit Image: Freepik

À propos Thomas Pariente

Etudiant à la Web School Factory (Promotion 2017)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*